1. Bibliothèque de connaissances
  2. Recherche et développement
  3. Mélanger des matériaux optimaux

Mélanger des matériaux optimaux

Les experts Roxtec créent un caoutchouc antistatique.

Mélanger des matériaux optimaux

Publié:
Modifié:

Compte tenu de ses performances de sécurité éprouvées et de son utilisation croissante à l'échelle mondiale, on pourrait penser que les spécialistes Roxtec en matériaux se contentent de conserver les excellentes caractéristiques du caoutchouc dans les solutions d'étanchéité. Rien n'est plus faux. Ils sont à la pointe du développement technique en mélangeant de nouvelles particules performantes.

« Par exemple, nous sommes récemment parvenus à fabriquer des mélanges de caoutchouc intégrant des nanomatériaux tels que les nanotubes et le graphène. Cela signifie que nous pouvons rendre notre caoutchouc antistatique. Nous avons déposé un nouveau brevet protégeant les passages de câbles et de tuyauteries modulaires en caoutchouc ou en plastique dissipatif », indique Daniel Sträng, ingénieur en chef chargé de l'innovation au sein du service Développement de produits chez Roxtec.

Un matériau dissipatif n'est conducteur que dans une certaine mesure. Il est souvent utilisé pour contrôler les charges électriques.

Exigences croissantes en matière de sécurité

De nouvelles exigences et de nouvelles demandes apparaissent toujours lorsque vous travaillez dans le domaine des produits de sécurité pour différents secteurs et projets ambitieux dans tous les climats et sur tous les continents. Concernant la demande en composants d'étanchéité antistatiques qui ralentissent considérablement le flux des charges électriques, les ingénieurs en innovation ont trouvé une solution parfaitement acceptable il y a plusieurs années. Cependant, Roxtec est connu pour rechercher sans cesse de meilleures solutions, plus intelligentes et, dans la plupart des cas, plus simples. Par conséquent, les spécialistes en matériaux ont poursuivi le développement du composé en caoutchouc.

Laboratoire ultramoderne

Le laboratoire de développement de matériaux de Roxtec dispose d'équipements très avancés pour les mélanges et les tests.

« Notre laboratoire offre la capacité requise, non seulement pour mélanger les différents composants du caoutchouc, mais également pour répartir et atomiser parfaitement les particules que nous ajoutons. En outre, nous disposons de tout le nécessaire pour tester minutieusement nos prototypes. Nous avons ainsi pu créer un caoutchouc antistatique tout en augmentant encore la capacité de résistance au feu », souligne Panch Svensson, spécialiste en matériaux chez Roxtec.

Le graphène source d'intérêt pour les lauréats du prix Nobel

Les nanotubes de carbone et le graphène vert figurent parmi les nombreux nanomatériaux intéressants que les experts en matériaux d'étanchéité ont essayé d'utiliser pour obtenir les caractéristiques souhaitées. Le graphène, par exemple, est un matériau à base de graphite qui est solide, dur, résistant au feu et léger. Il peut être ajouté pour améliorer les propriétés d'un matériau. Il est utilisé sur de nombreux marchés, en partie depuis que des chercheurs de l'université de Manchester ont reçu le prix Nobel de physique en 2010 pour des expériences révolutionnaires sur le graphène. Il semble qu'il présente d'autres propriétés intéressantes pour les produits d'étanchéité, outre ses propriétés antistatiques.

À quel point les experts pensent-ils être proches d'un composé en caoutchouc final ?

« Nous détenons un brevet, les prototypes et les résultats des tests qui prouvent que nous avons réussi. La réponse est donc : bientôt. »

rnd-mixing materials-panch and daniel.png

Panch Svensson, spécialiste en matériaux et Daniel Sträng, ingénieur en chef chargé de l'innovation chez Roxtec.